30 avril 2021

Et hop, 41...

Une année de plus dans cette bonne ville de Pékin pour mon anniversaire ;-)

Pas grand chose a dire, il est agréable de vivre dans le seul endroit au monde où on ne ressent pas le Covid et tout est normal. Mais je ne bouge pas de Pekin et je suis dans la routine de finalisation du doctorat...

31 mars 2021

200ème article!

Comme chaque fin de mois, je me demandais quoi écrire quand j'ai remarqué que c'était le 200ème post. C'est à la fois beaucoup et peu compte tenu que j'écris une fois par mois depuis des années. Je me force à écrire une fois par mois pour garder une trace à un moment précis. Il faudra à un moment que j'écrive le livre de ma vie, en quelques tomes ;) Et ce blog m'aide à laisser une trace afin de me remémorer plus facilement dans quel état d'esprit de ma vie j'étais quand j'ai écrit tel ou tel article. Parfois j'écris des articles en apparence insignifiants pour les visiteurs, mais ils m'aident à marquer d'une pierre le chemin parcouru. Ce qui me permettra plus tard de me rappeler d'autres événements dont je ne parle pas en public :)

C'est d'ailleurs la meme raison pour laquelle je publie des photos sur mon Facebook perso depuis quelques annees seulement, juste pour garder une trace pour plus tard. J'ai perdu tellement de souvenirs avec des disk durs qui ont lâché, que le couple Facebook/Blogspot est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour ne pas perdre mes souvenirs.

Du coup ce n'est pas le but, mais ce petit journal de bord doit finalement etre le blog FR sur la Chine le plus ancien sur la toile encore en vie. Tous les fameux blogs lancés vers 2006 sont à ma connaissance tous morts. Leurs auteurs ont quitté la Chine depuis longtemps, sont passés à autre chose, ou ont migré sur un autre média comme Youtube. Pas moi les amis, quand je commence quelque chose de relativement important, je continue. C'est pourquoi toutes les boîtes que j'ai créées sont toutes encore vivantes par exemple ;-)


28 février 2021

Pékin et ses variances de température

 Ce qui est assez incroyable avec Pékin depuis 10 ans  que j'y vis (la ville où j'ai vécu le plus dans ma vie) c'est l'amplitude des températures. Toujours chaud en été, très froid en hiver, avec un printemps et un automne durant à peine deux semaines. Mais le pire reste peut-être la différence en 24 heures. Aujourd'hui je suis rentré chez moi après minuit et la neige a commencé à tomber. Deux jours avant, j'étais limite en T-shirt pour me promener dans les rues!

31 décembre 2020

Bye bye 2020, welcome 2021

 Encore quelques heures et nous passerons en 2021. Ouf diront certains pour qui 2020 a été un cauchemard en raison du Covid. De mon côté je m'en sors plutôt bien je dois dire. Déjà niveau business, c'est une de mes meilleures années!
Sinon j'étais à la bourre dans mon doctorat et finalement le fait d'avoir été contraint de me stabiliser m'a été bénéfique. En effet, d'habitude il ne se passe pas un mois sans que je fasse un saut dans un autre pays, mais cela fait 8 mois que je n'ai plus bougé... Du coup j'ai pu me concentrer pour faire mes 3 articles requis pour mon PhD. J'aurais eu un peu de mal avec mon train de vie pre-covid.
Enfin, je suis plutôt chanceux d'être à Pékin. Nous n'avons jamais eu de quarantaine globale imposée en Chine, et donc 95% de la population a été totalement libre de ses mouvements, dont moi. Ce qui étonne beaucoup de francais de France quand j'en parle... Et oui, en Chine nous sommes libres et les restrictions se limitent à perdre 1 minute à montrer notre QRcode à l'entrée des échoppes.

Bref, let's go for 2021 ;)

30 novembre 2020

Et un paper de plus à mon actif!

 La semaine dernière j'ai donne ma 3eme conférence pour mon 3eme paper qui a été accepté lui aussi. Une conférence à Kuala Lumpur, mais Covid-19 oblige, elle s'est faite online. Finalement j'aurais eu 3 papers soumis, 3 papers acceptés directement soit 100% d'acceptation. Je m'inquiétais de voir mes collègues avoir du mal a se faire accepter des papers, au final tout c'est très bien passé. Il faut croire que je suis fait pour la science et que j'ai bien compris comment cela fonctionnait pour écrire un paper intéressant qui soit validé par une commission scientifique. Du coup, bien que ce ne soit pas nécessaire pour valider mon doctorat, je vais faire un 4eme paper en bonus. On fini par prendre goût à écrire des papers et cela me servira pour ma thèse. Encore quelques mois pour rédiger celle-ci, et s'il n'y a pas de soucis, je pourrai faire ma défense...

30 septembre 2020

Je deviens le premier scientifique au monde à décrypter Google!

Ce mois ci fut intensif avec mon retour à la fac. L'été fut studieux pour bosser sur mes articles scientifiques puisque je ne pouvais pas rentrer en Europe. Pour valider mon doctorat il faut que j'écrive 3 articles de haut niveau qui font avancer la science. Que veut dire "haut niveau"? La science se passe par des publications qui sont "reviewed" par des "reviewers" de son domaine. Ce sont des scientifiques qui lisent les "papers" de façon bénévole et anonyme et qui permettent d'assurer la qualité des travaux et d'accepter ou refuser un manuscrit. Ils lisent et donne un avis sur le fond (est-ce que l'article fait avancer la science?) et la forme (est-il suffisamment clair?), ainsi que des commentaires pour améliorer le contenu. Il existe une tonne de journaux scientifiques, avec des critères d'acceptation diverses. Pour y voir plus clair et évaluer la qualité d'un journal, des sigles sont attribués. Les plus connus sont SCI (science citation index) et EI (engineering index). EI c'est très bien, SCI c'est le top du top, ensuite vient le reste. Dans mon cas je suis censé validé deux articles EI et un SCI. Et ce n'est pas de la tarte car sur 100 articles soumis, en gros, seulement 30 vont etre acceptés...

Cela m'a un peu fait flipper vu que je suis sur ma dernière année et je n'avais encore produit aucun article (j'ai mes activités à côté aussi...). Et certains collègues de mon département ont refait leur dernière année car ils n'avaient pas réussi à publier un seul article en 4 ans! Rien de tel qu'un peu de stress pour une deadline pour me motiver :)

Pendant l'été j'ai bossé sur 2 articles que j'ai soumis durant ce mois de septembre pour une publication. Et bien le résultat fut splendide, 2 essais, 2 acceptations! 100% de réussite alors que le standard c'est 30%, yeah :p

J'étais inquiet car je n'avais aucune idée de la qualité de mes articles puisque c'était la première fois que je faisais cet exercice (super dur, j'y ai passé des semaines!). Mes articles allaient-ils être pourris, neutres, géniaux? Le couperet est tombé deux fois, mes articles ont "slighlty" fait avancer la science (le fond) et sont bien écrits et compréhensibles pour le grand public (la forme) d'après les grilles d'évaluations.

Alors la question à 100 balle, sur quoi j'ai écrit?

Et bien comme mon métier c'est le SEO depuis 20 ans et que je fais un PhD en Intelligence Artificielle, j'ai lié les deux en appliquant l'AI au référencement.

En clair j'ai utilisé des méthodes AI (Machine Learning) pour décrypter l'algorithme de Google et déterminer les critères les plus importants et les moins importants impactant la position des mots clés dans le moteur de recherche. Je deviens du coup la première personne au monde, dans l'académique/science, à faire ce travail de décryptage. Je dis bien dans le monde académique et scientifique. Des expériences en privé ont été faites par des agences web ou outils SEO connus dans le domaine, mais jamais avec une démarche scientifique conduisant à une publication. D'ou le fait que les reviewers ont considérés que j'avais fait avancer la science en allant dans une direction nouvelle.

Le truc marrant c'est qu'en 2016 il m'a semblé comme une évidence qu'il y avait quelque chose à faire en combinant SEO et AI (data science, machine learning, deep learning, etc.). J'ai essayé d'expliquer cela à au moins 3 potes qui ont des agences web mais ils ne comprenaient pas l'intérêt. Peut-etre qu'aujourd'hui avec mon statut de "premier scientifique dans le monde à publier dans le domaine SEO/AI" ils vont changer d'avis sur mes théories ;-)

31 août 2020

Cassage de routine, de retour à la fac!

Après plus de 7 mois, me voila de retour à la faculté. Enfin je peux retourner dans mon laboratoire et vaquer à mes occupations,  principalement de recherche. Coronavirus oblige, j'avais interdiction de rentrer dans l'université jusqu'à nouvel ordre. Ce qui était très ennuyeux et tombait très mal pour mes recherches. Bien sur je continuais mes activites de chez moi, mais en mode glande dans le canapé...
 

Autant bosser sur des activités web ne me pose de problème depuis chez moi, avec mes 20 ans d'expérience Internet c'est facile et automatique sans trop que je réfléchisse. Autant reflechir à des simulations de machine learning et la production d'article scientifique, ce n'est pas du tout la même chose. 

Il faut une capacité de concentration a 100% pour réussir à pondre quelque chose de constructif, la définition de PhD n'étant pas "Doctor of Philosophy" pour rien...Au final j'ai passé mon été à la réalisation des expériences et la production de mon premier article scientifique, soumis aujourd'hui même. Sujet : la détection des principaux critères Google permettant de se placer en Top10.Le boulot fut laborieux avec un environnement de travail non adapté...

La semaine dernière on m'a annoncé que je pouvais retourner à la faculté, après réalisation d'un nouveau test Covid19. Me voilà en vert sur mon "Heatlh Kit", une application mobile indiquant l'état de santé. Enfin je peux retrouver une vie normale dans l'université et me remettre sur le chemin d'un travail productif. En avant pour mes deux prochains articles!