30 mai 2007

Nourriture chinoise : serpent, crocro...


Vivant en Chine, on me demande souvent ce que j'ai mangé de bien "répugnant" dans l'Empire du Milieu. Déjà une petite remarque : pourquoi certains mets sont-ils considérés comme "répugnants"? Qui a dit que manger du serpent ou du scorpion n'était pas bon? Tant que çà nourrit j'imagine que c'est bon. Et je fais plus confiance à une brochette de larves qu'à un steak du McDo au niveau diététique et qualité de la viande...

Bref, toujours est-il qu'il y a deux jours j'étais sur Guangzhou pour rendre visite à un pote. Une fois n'est pas coutume, il voulait tester un restaurant de la ville réputé pour ses plats...spéciaux. La dernière fois que je l'avais vu, on s'était rendu compte trop tard qu'on avait raté l'occasion de manger du serpent. Ce coup là, le rendez-vous était pris. Et comme il est rare de trouver un autre pote aussi dingue que soi pour ce genre d'expérience, on allait pas se défiler.

Donc petit tour vers un acquarium rempli de serpent. Je choisis celui qui avait l'air de plus s'enerver, croyant qu'en mangeant le plus terrible, j'allais puiser moi aussi de sa force. Le cuisinier le prends et le met dans le sac. Le serpent gigote beaucoup, décidement on a pas pris un tendre, il rigolera moins dans peu de temps...
Ensuite on passe par un enclos à crocrodile. Je me dis qu'on pourrait pousser l'expérience jusqu'à tester celui-ci, on n'a pas tous les jours l'occasion!
Le cuisinier nous découpe un morceau de la patte avant, enfin ce qu'il en reste car il a visiblement déjà nourri pas mal de monde aujourd'hui.
Dans le doute on a aussi pris un plat de légumes et un plat de grillades plus conventionnel au cas où les reptiles ne correspondraient pas aux critères de nos papilles gustatives.

Manque de chance, ce sont les grillades qui arrivent en premier. Très bonnes, du coup il manque de la place dans l'estomac pour la suite, surtout si ce n'est pas très goûtu...
Le serpent arrive, du moins sa peau cuite avec des légumes. C'est pas mal, j'aime bien, mais c'est pas le Pérou non plus. Puis la suite du serpent, la chair. Cela ressemble entre le poulet et la poisson, c'est mangeable et pas mal mais il y a trop d'os à mon goût.
Enfin le clou du spectacle : le crocrodile. Là on joue plus dans la même catégorie, c'est vraiment bon et cela ressemble pas mal au poulet. Je suis conquis, maintenant chaque fois que je verrai un fake Lacoste, je penserai à ce moment dans ce restaurant de Canton!

Prochaine étape : les brochettes de scorpions empalés encore vivant de WangFuJing ;-)

4 commentaires:

Jérôme a dit…

Ok c'est original comme bouffe mais rien ne vaut un véritable plat italien !

Anonyme a dit…

Salut mon Willy, Alors t'as puisé la force du serpent ou quoi? Gwilherm

Willy a dit…

les plats italiens, je els prenais tous les jours en étant étudiant, pâtes tomate gruyère ;-)
Je me sens comme les visiteurs dans V après avoir mangé le serpent oué!

Anonyme a dit…

c'pas pire ça, mais comme dans l'histoire... ça goute le poulet... et ça goute le poulet.
Ben Ok, mais l'poulet ça goute quoi ?